Si IAB France (Interactive Advertising Bureau) n’a pas encore publié de recommandations quant à la publicité sur montres connectées, il y a fort à parier que ce nouveau canal sera exploité par les applications comme l’a été le smartphone. Ce format étant trop nouveau pour en définir des standards et recommandations, l’utilisation de format display / mobile sera à notre avis inutile pour les smartwatches.

Smartwatch : vers de nouveaux formats publicitaires ?

La montre connectée pourra être utilisée pour afficher toujours plus de publicités. Le format est encore à trouver car les formats existant y sont inefficaces de par la taille de l’écran et également car l’utilisation d’une smartwatch diffère de celle d’un smartphone, c’est une extension de celui-ci, qui peut même donner l’heure ! (cette fonctionnalité est d’ailleurs précisée sur les boutiques high-tech en ligne).

Publicité indésirable

antipubDans les projections les plus pessimistes, on peut imaginer que les publicités seront plus intrusives, qu’elles s’afficheront directement sur la montre pouvant arriver à un moment inopportun et déranger fortement le porteur de la smartwatch mais nous ne pensons pas que ce sera le cas. En effet, sur les smartphones les publicités ne s’affichent pas de cette manière. Elles sont dans les applications, sur les sites que nous visitons. On peut donc envisager qu’il n’y aura pas de publicité non désirée sur les écrans des montres connectées.

Les montres connectées permettent cependant de récupérer des données supplémentaires sur l’utilisateur, il sera possible de cibler au maximum ses besoins et ainsi lui proposer des publicités susceptibles de l’intéresser.

La plus part des smartwatches embarquant un GPS, il sera même possible d’avoir des annonces géolocalisées et ultra ciblées en fonction de l’activité de l’utilisateur.

Publicité plus ciblée

Avec des capteurs supplémentaires ainsi que de nouvelles utilisations, les bracelets et montres connectées permettent de récupérer des informations complémentaires pour un ciblage encore plus précis. L’activité physique de l’utilisateur, géolocalisation (déjà en place sur smartphone), podomètre… Les montres connectées pourraient bien devenir le nouvel espace à conquérir pour les annonceurs, reste à trouver une régie capable de gérer les données récoltées.

Avec l’émergence des objets connectés qui seront de plus en plus présent dans nos vies, la publicité et les services seront toujours plus personnalisés. Imaginez votre voiture connectée à internet (cela existe déjà) qui vous prévient lorsque vous vous arrêtez sur une aire de repos sur l’autoroute, que la station-service vous offre un DVD si vous faites un plein d’essence, ou encore une promotion sur un menu si vous vous arrêtez le midi.

La publicité sera de plus en plus présente et personnalisée pour « rendre service » et coller au mieux aux besoins et attentes des consommateurs.